Home Sante et bien être Comment faut-il traiter une amygdalite?

traiter les amygdales

L’infection virale (le rhume) évolue sur une période allant de trois à cinq jours. On doit faire boire l’enfant pour prévenir la déshydratation, et administrer de l’acétaminophène (Tempraâ, Atasolâ, Tylenolâ) pour abaisser la fièvre et soulager la douleur. N’utilisez pas les produits en vaporisateur pour la gorge (inutilement coûteux) ni de pastilles pour la gorge. Ces produits ne sont pas plus efficaces que les bonbons durs pour soulager la gorge (la saveur de caramel semble apaisante), et il faut savoir qu’ils peuvent contenir un ingrédient (par exemple, de la benzocaïne) pouvant causer une réaction indésirable.   Pour atténuer l’irritation de la gorge d’un jeune enfant, on peut lui donner occasionnellement 1 c. à thé de sirop de maïs.

Si votre enfant ne présente pas de symptômes du rhume, soupçonnez alors une infection bactérienne et consultez son médecin. Bien que le traitement  antibiotique approprié doive être poursuivi durant 10 jours pour guérir l’infection, votre enfant cessera d’être contagieux après la première journée de l’antibiothérapie. Si les symptômes s’aggravaient, communiquez avec son médecin. Par contre, si l’enfant commence à baver ou à avoir de la difficulté à respirer ou à avaler, emmenez-le à l’urgence d’un hôpital pédiatrique. Lorsqu’un abcès complique une amygdalite, l’oto-rhino-laryngologiste (ORL) doit le drainer, et l’enfant reçoit ensuite un traitement antibiotique pour guérir cet abcès. Parfois, lorsque le foyer de l’infection bactérienne est très profond, les antibiotiques cessent d’être efficaces et l’amygdalite devient chronique et récidivante. Les amygdales et/ou les adénoïdes ne fonctionnent plus normalement et il est parfois nécessaire de procéder à une amygdalectomie et/ou à une adénoïdectomie (ablation des adénoïdes).

Il y a déjà  près de 100 ans que les chirurgiens pratiquent des amygdalectomies (ablation des amygdales palatines).  Même s’il fut un temps où cette intervention était pratiquée très couramment, aujourd’hui les principales indications sont l’obstruction des voies respiratoires et les infections récidivantes. Cependant, même si on croit que les amygdalectomies sont maintenant rares, en général ce n’est pas le cas; le recours à cette chirurgie est encore très fréquent pour traiter des enfants et de jeunes adultes.  Puisque les adénoïdes disparaissent en général à l’adolescence, les adénoïdectomies sont pratiquées le plus souvent chez des enfants de 10 ans et moins, pour les mêmes raisons qu’une amygdalectomie.

L’intervention chirurgicale dure environ 45 minutes et elle est pratiquée sous anesthésie générale par un oto-rhino-laryngologiste (spécialiste des maladies des oreilles, du nez et de la gorge). Bien que, dans la plupart des cas, l’enfant puisse quitter l’hôpital le jour même de l’intervention, certains patients (enfants âgés de moins de 3 ans, patients souffrant d’apnée du sommeil et ceux présentant des complications) doivent être hospitalisés plus longtemps. Par ailleurs, même si une amygdalectomie risque de causer des saignements moyennement graves, l’électrocautère permet aujourd’hui de réduire les saignements au minimum. Il faut toutefois souligner qu’une hémorragie tardive (risque de 2 %) peut survenir entre le quatrième et le huitième jour après l’intervention. Les patients opérés doivent donc rester au repos à la maison pendant au moins 10 jours et ils doivent boire beaucoup pour prévenir la déshydratation.

Pendant la convalescence, les symptômes suivants sont fréquents mais passagers: voix nasillarde, régurgitation de liquide par les voix nasales, congestion nasale, fièvre légère, cauchemars, mauvaise haleine, inflammation de la gorge, douleur projetée dans l’oreille au moment de la déglutition, membranes blanchâtres dans la gorge. On constate à longue échéance que l’enfant est en meilleure santé et qu’il est moins sujet aux infections.

Laisser un commentaire

A LA UNE

Votre petit bout a fait une mauvaise chute et s’est cassé le bras ou la jambe. Il est donc fort possible qu’on lui ait...