Home Prévention Obésité infantile, comment lutter ?

L’obésité touche aujourd’hui de plus en plus d’enfants vivant majoritairement en milieu urbain. Mal bouffe, manque d’activité, vie sédentaire sont autant de facteurs qui favorisent ces prises de poids hors normes. Il faut savoir qu’un enfant en surpoids ou obèse non pris en charge, le restera très certainement adulte, multipliant de fait les risques de maladies. Pourtant, il existe différents moyens de lutter contre ce fléau. 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre d’enfants âgés de 0 à 5 ans en surpoids ou obèses dans le monde, est passé de 32 millions en 1990, à 42 millions en 2013. Et les prévisions ne sont guère encourageantes. En effet, si la tendance se confirme, ce chiffre atteindra les 70 millions d’enfants obèses à l’horizon 2025. La France n’échappe pas à ce fléau et les dernières statistiques de l’OMS montrent qu’elle tend à rejoindre les chiffres nord-américains. Sachant que seules 1 % des obésités infantiles ont une cause médicale, endocrinienne ou génétique, il est plus que temps de réagir !

Les facteurs de l’obésité

mal bouffeBien évidemment, l’alimentation est montrée du doigt. La consommation quotidienne d’aliments très énergétiques (à forte teneur en graisses et en sucres), et très pauvres en nutriments essentiels (vitamines, sels minéraux, etc.), est la source numéro un de la prise de poids. Malheureusement, les distributeurs de snacks sucrés/salés fleurissent dans les établissements scolaires et les fast-foods ne cessent de se multiplier, incitant les jeunes à consommer « sans modération ». Dans ces conditions, comment résister à la tentation ? Conjuguons à ce facteur de mal bouffe un mode de vie sédentaire, des loisirs de plus en plus passifs, une mauvaise éducation alimentaire et c’est la condamnation.

Les moyens de lutte

  • (Ré) apprendre à se nourrir

menu-equilibre-alimentaireManger un peu de tout et de manière raisonnable, voilà les bases d’une alimentation saine. Mais un enfant décide rarement des menus qui composeront son assiette. Il est donc important de sensibiliser les parents à la nécessité de bien manger : 4 repas par jour (goûter inclus), 5 portions de fruits et/ou de légumes au quotidien, 1 seule portion de viande ou de poisson par jour, 1 petite portion de féculents midi et soir, des produits laitiers (3 fois/jour), de l’eau à volonté et surtout pas de grignotage entre les repas. Bien évidemment, les plats cuisinés sont à éviter, tout comme les gâteaux industriels. Une barre de chocolat dans un morceau de pain frais, accompagnée d’un fruit et d’un verre de lait raviront tout autant un enfant en lui apportant un apport calorifique utile. Les bonnes habitudes alimentaires  – comme les mauvaises – s’acquièrent dès le plus jeune âge et perdurent à l’âge adulte, il faut y être attentif.

  • (Ré) apprendre à bouger

Les activités passives du type télévision et jeux vidéo, sont un facteur aggravant de la prise de poids. Il est nécessaire d’inciter les enfants à jouer dehors plutôt que de rester inactifs à la maison. Jeux dans le jardin, balade en famille, petit tour au parc, etc., sont très simple à mettre en place au quotidien. Au printemps et en été, profitez des weekends pour faire des balades au grand air et de la randonnée en famille, en hiver optez pour des weekends de ski pas chers. L’enfant en surpoids ou obèse a besoin d’être entouré sans pour autant être stigmatisé : pratiquer des activités régulières en famille et/ou en club est nécessaire tout comme la notion de plaisir qui doit les accompagner.

  • Profiter d’un programme spécifique

thermes brides les bainsLes thermes de Brides-les-bains, bien connues pour le traitement du surpoids, des rhumatismes, la remise en forme et les weekends spa et détente,  le sont aussi pour leur Programme Enfants/Jeunes – de 18 ans. Cette cure, destinée à lutter contre le surpoids et l’obésité, offre une prise en charge diététique et physique articulée autour d’ateliers créant lien social et émulation. Comportement alimentaire, éveil sensoriel alimentaire, apprentissage des pratiques culinaires équilibrées, cours collectifs, piscine thermale, soins, etc., l’ensemble de ce programme est pensé pour amorcer un changement de vie chez les jeunes participants. Les enfants se retrouvent par tranche d’âge et redécouvrent le plaisir de manger sans culpabilité et de pratiquer une activité physique en sortant du contexte de performance. Les notions de communication, d’entre-aide et de plaisir sont au cœur du programme. Enfin, sachez que cette cure est totalement prise en charge par la Sécurité Sociale et que le Programme Enfants/Jeunes – de 18 ans est offert par les Thermes de Brides-les-Bains.

Pour plus de renseignements : www.thermes-brideslesbains.fr

I Crédits photos : doctissimo.fr- lefigaro.fr – runners.fr I

Laisser un commentaire

A LA UNE

1 13783

C'est souvent lors de la pré-adolescence, vers dix ou douze ans, que l'enfant change brusquement de comportement. La fille jusque là plutôt gentille ou...